Le magazine de votre
Conseil départemental

Toute l'actualité du département

TRIBUNE DU MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DE LA MEUSE N45 – DECEMBRE 2023 – En attente

Tribune du Groupe des Élus de la Majorité Départementale

MALGRE UN CONTEXE ECONOMIQUE DIFFICILE,
UNE MEUSE RECONNUE ET COMBATIVE

Tout comme les meusiens face à l’inflation, le département de la Meuse se voit confronté aux mêmes problématiques notamment la flambée des prix de l’énergie mais également des difficultés financières provenant notamment de charges imposées par l’Etat avec des non-compensations s’élevant à plus de 10 M€ rien qu’en 2023.
Malgré cette situation peu réjouissante, notre collectivité choisit de continuer à investir : l’engagement pris pour le collège de Commercy, le plus important en termes d’effectifs, avec un investissement d’une dizaine de millions d’euros pour réduire la facture énergétique et améliorer le confort des élèves, le raccordement du collège de Damvillers à un réseau de chaleur issue de la méthanisation (une première en France !). De nombreux travaux ont été réalisés cette année ou prochainement pour le quotidien des meusiens et des meusiennes : l’Ehpad de Clermont-en-Argonne, la Maison d’Enfants à Caractère Social de Damvillers (MECS), l’aménagement des routes départementales avec le giratoire des Tilleuls à Bar-le-Duc ou le pont-levant de Mussey.
Notre Département reste ambitieux et optimiste… et il peut l’être, avec l’inscription de douze sites funéraires et mémoriels meusiens de la Première Guerre Mondiale sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Cette démarche s’est concrétisée grâce à la détermination et l’engagement des anciens présidents de notre collectivité, Christian NAMY puis Claude LEONARD, et de notre Président Jérôme DUMONT à travers l’association Paysages et Sites de Mémoire de la Grande Guerre qu’il co-préside depuis deux années. Cette nouvelle distinction souligne la dimension universelle et mondiale des sites de mémoire de notre département et contribuera fortement à la mise en valeur et à l’attractivité touristique de la Meuse, qui demeure indéniablement une terre d’Histoire.
Enfin, pour la première fois de son histoire, la Meuse est représentée depuis le 24 septembre dernier, par une sénatrice, notre collègue, Jocelyne ANTOINE. Nous tenons à lui exprimer nos sincères félicitations pour sa victoire aux élections sénatoriales. Sa présence aux côtés de Franck MENONVILLE permettra de relayer les initiatives de notre territoire pour relever ainsi les défis auxquels nous sommes confrontés.
Dominique AARNINK-GEMINEL, Gérard ABBAS, Jocelyne ANTOINE, Rémy BOUR, Jean-Louis CANOVA, Danielle COMBE, Sylvain DENOYELLE, Julien DIDRY, Jérôme DUMONT, Francis FAVE, Pierre-Emmanuel FOCKS, Martine JOLY, Jean-François LAMORLETTE, Serge NAHANT, Arlette PALANSON, Isabelle PERIN, Stéphane PERRIN, Véronique PHILIPPE, Sylvie ROCHON, Frédérique SERRE, Hélène SIGOT-LEMOINE, Marie-Paule SOUBRIER, Marie-Christine TONNER, Jean-Philippe VAUTRIN, Benoît WATRIN, Valérie WOITIE.

À toutes et à tous, nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année et tous nos meilleurs vœux pour 2023 !

Dominique AARNINK-GEMINEL,
Gérard ABBAS, Jocelyne ANTOINE,
Rémy BOUR, Jean-Louis CANOVA,
Danielle COMBE, Sylvain DENOYELLE,
Julien DIDRY, Jérôme DUMONT, Francis FAVE,
Pierre-Emmanuel FOCKS, Martine JOLY,
Jean-François LAMORLETTE, Serge NAHANT,
Arlette PALANSON, Isabelle PERIN,
Stéphane PERRIN, Véronique PHILIPPE,
Sylvie ROCHON, Frédérique SERRE,
Hélène SIGOT-LEMOINE, Marie-Paule SOUBRIER,
Marie-Christine TONNER, Jean-Philippe VAUTRIN,
Benoît WATRIN, Valérie WOITIER

TRIBUNE DU GROUPE DES ÉLUS DE GAUCHE ET DE PROGRÈS

La prévention, garantie pour l’avenir des Meusiennes et des Meusiens

Nous sommes heureux de pouvoir nous exprimer ici, pour la première fois cette année. Le thème du sport ne nous avait pas été ouvert cet été, malgré les propositions un peu différentes que nous aurions pu formuler.

Avec ce 100% Meuse, nous retournons au cœur de métier du Département : les solidarités, et en particulier la prévention. Après plusieurs dizaines d’années où nous avons observé une dégradation du tissu social, nous nous réjouissons que la majorité départementale prenne la mesure de l’importance de ces actions en affichant le choix de les mettre en avant, grâce à la compétence de nos travailleurs sociaux de terrain.

Cette priorité devra tenir sur le long terme, car c’est un travail de longue haleine qui nécessite convictions et moyens. Lors de notre dernière tribune, nous nous inquiétions du seul intérêt porté par l’Exécutif au strass et aux paillettes. La prévention, bien au contraire, ne produit aucun effet quantifiable immédiat ; ses résultats mettront des années à paraître. Et pourtant être à l’écoute des difficultés de nos concitoyens, savoir reconnaître leurs besoins derrière des mots et des actes indirects pour prévenir des dégradations de situations, les aider à devenir parents, à sortir des cercles vicieux de la violence, de la mésestime de soi, des addictions : telles sont les vocations de notre collectivité départementale. Nous ne pourrons y arriver seuls, et il faudra continuer à nouer des partenariats avec les autres collectivités locales, avec les établissements scolaires et avec notre riche réseau associatif.

En ce qui concerne plus particulièrement la prévention contre les addictions, ce partenariat pourra être noué avec l’Agence Régionale de Santé et les autres acteurs médicaux. Mais chacun doit prendre sa part de responsabilité, et nous exigeons des soins de qualité pour prévenir et guérir les dépendances. Les politiques nationales mais aussi locales en la matière ne permettent plus à nos hôpitaux de prendre en charge les patients meusiens comme ils le mériteraient. Cette constatation est inacceptable et nous continuerons à nous battre pour apporter des soins efficaces sur l’ensemble de notre département.

Benoît DEJAIFFE et Charline SINGLER, Jérôme STEIN et Marie-Astrid STRAUSS, Pierre BURGAIN et Isabelle JOCHYMSKI, Dominique GRETZ et Samuel HAZARD

Précédent

Share This